21 mars 2019 @staarts 8Comment

Salut à toi futur roadtriper !
Si comme nous tu as envie d’aménager un van pour te déplacer en toute liberté, voici quelques conseils pour t’aider dans cette aventure !

Pourquoi un van ? Ou plutôt pourquoi pas un camping-car ?
Le van est beaucoup moins volumineux, c’est donc plus simple de se déplacer, de se garer ou manoeuvrer en ville. Il existe pas mal d’endroits interdits aux camping-cars ou d’accès limités en hauteur. On pense donc pouvoir se faufiler plus facilement et peut être passer un peu plus inaperçu.
Niveau budget aménager un fourgon est quand même plus accessible que d’acheter un camping-car à l’américaine !

1 – L’achat

Tu vas passer des heures à l’aménager et à le conduire sur la route. Alors assure-toi que le moteur soit en bon état et qu’il ne fasse pas un bruit de char d’assaut !

On a un petit budget alors ça nous prend beaucoup de temps pour trouver LA perle rare !
Pas de rouille, moins de 200.000km, année 2003 et moteur 2,8hdi Sofim (réputé increvable). Avec direction assistée, vitres électriques et carrosserie en bon état. Récemment révisé : distribution, freinage, boîte à vitesses, amortisseurs, pneus neufs…. Ok c’est le bon !

On achète donc 5500€ ce Peugeot Boxer qui possède déjà quelques aménagements (frigo, lavabo, gazinière, fenêtre, batterie…)
La déco et la disposition ne sont pas à notre goût, mais ça on va pouvoir les modifier.
Espérons que notre mésaventure aux USA avec un camping car de 1973 qui nous lâche au bout d’une semaine ne reste qu’un mauvais souvenir. Affaire à suivre…



VASP ou pas?

Depuis mai 2018 la réglementation concernant les fourgons aménagés n’est plus la même. L’idéal c’est de faire homologuer le véhicule par la DREAL pour qu’il soit considéré comme VASP. (Camping car)

On choisit l’option de tout faire modulable pour que l’aménagement soit démontable en moins de deux heures avant de passer le contrôle technique.



Ce qu’on veut pour qu’il soit au top !

1 – Un lit pratique, confortable et assez grand pour que Julien puisse s’allonger entièrement. #voyagerquandonmesure2M 😁

2 – Une douche et des toilettes. On s’est rendu compte lors de notre Road trip en Europe du nord que c’est quand même bien pratique !

3 – Un plafond assez haut pour presque tenir debout.

4 – Pouvoir recharger nos appareils et avoir un peu d’éclairage le soir.

5 – Un petit coin cuisine.



« Fais et refais des plans, prends des mesures et pense bien à la répartition du poids ! »


« Une fois qu’on a tout dans la tête, place à la réalisation. »


2 – L’isolation

C’est la base pour conserver la chaleur à l’intérieur en hiver ! L’isolation sert aussi à insonoriser un peu et garder la fraîcheur en été. La première étape consiste à vérifier que tout le van soit isolé. Ce qui n’était pas le cas pour le notre, donc on a tout démonté !

On commence par enlever le plancher existant et le repeindre avec une peinture antirouille. On déroule l’isolant multicouche au sol en n’oubliant pas les passages de roues. Puis repose du plancher. Pour les parois et les portes, on ajoute une couche de laine de verre entre la carrosserie et le bois.

Budget isolation : laine de verre + isolant multicouche + scotch isolant + peinture antirouille = 129€

3 – Habillage sol, parois et portes

Une fois l’isolation terminée, on peut passer à «l’habillage». Le plafond était déjà isolé et recouvert avec du lambris. Reste donc le sol, les murs et les portes. Pour ne pas trop alourdir le van, on opte pour du lino. Un revêtement léger, lavable et économique. Il existe des imitations parquet et lambris très sympa.

Enfin, c’est très simple et rapide à poser ! Du scotch double face et de la colle suffisent. Le seul bémol avec le lino c’est qu’il n’épouse pas très bien les formes arrondies.

Les portes arrières sont recouvertes de toile de jute. Une matière naturelle et facile à coller qui s’accorde bien avec les teintes du lino. On a un petit doute sur la durée de vie, donc on te dira dans quelque temps si c’était une bonne idée.

Encore du double face pour cette étape. Pour éviter que la toile ne s’effiloche sur les bords on passe un vernis colle blanc qui devient transparent au séchage.

Budget habillage : lino + scotch armé / double face + colle 240€ + toile de jute 25€ = 265€

4 – Cloisons

On sépare la cabine conducteur et l’espace de vie pour isoler et avoir un peu plus d’intimité. On garde quand même une fenêtre coulissante pour la lumière.

On utilise des plaques de dibond (sandwich pvc/alu) toujours pour optimiser le poids. En plus d’être léger, c’est facile à découper au cutter, étanche et résistant à la chaleur (gazinière). Pour la douche, on récupère les anciennes planches de bois que l’on recouvre avec du lino. Quelques équerres et deux charnières et le tour est joué ! L’espace toilettes douche piscine et spa est en place !

5 – Le couchage

C’est la première chose à laquelle on a réfléchit au moment des plans. La plupart des vans aménagés ont un lit dans la largeur (1,75m environ). Comme on est grands, on s’est vite mis d’accord sur le fait que notre lit devait être placé dans la longueur et non l’inverse.
On opte pour un canapé suédois convertible 😁. Il permet de laisser un couloir pour circuler la journée et nous offre 200x130cm de couchage. Quel confort !

Une fois que le lit est installé, ça aide pas mal pour aménager l’espace. L’idée d’un lit fixe qu’on n’ait pas besoin de mettre en place tous les jours nous plaisait bien, mais au final l’espace de vie est vraiment réduit dans ce cas là !

Pour optimiser, on fixe le clic clac sur une structure qui permet d’intégrer des bacs de rangement en dessous.
Nous avons donc un grand canapé la journée sur lequel on peut se poser pour manger et travailler. Puis en 3 secondes, le lit est déplié! Comme c’est du sur-mesure, les placards en face du canapé servent de support pour maintenir le lit lorsqu’il est ouvert.

Budget couchage :  clic-clac = 128€ + 2 coussins 13€ = 141€

6 – Les meubles / rangements

Fais appel à ta famille et tes amis ! Ils auront forcément des anciens meubles que tu pourras customiser à ton goût. Un petit coup de ponçage et de peinture, des poignées neuves et ça repart ! Pour les vêtements et les chaussures, on glisse des bacs en plastique sous le lit.

Le placard au dessus de la cabine sert de rangement pour les produits de nettoyage côté salle de bain et de réserve à nourriture côté cuisine. Pour le coffre, nous avons réservé la moitié du lit pour ranger les outils, un jerrican, et les choses qui ne servent pas au quotidien. Dans la cabine conducteur, il y a beaucoup de place et on y a glissé tout ce qui ne rentrait pas à l’arrière.