14 avril 2019 @staarts 0Comment

En avril 2019 débute à Lille une nouvelle saison culturelle sur le thème de l’Eldorado.
Avec le Mexique comme invité d’honneur, la fête et les couleurs en abondance seront au rendez-vous !

Elue Capitale Européenne de la Culture en 2004,  Lille et sa région ne cessent de surfer sur une belle vague d’énergie collaborative. La réhabilitation de bâtiments et la création de parcs et d’espaces publiques reflètent l’ambition d’améliorer le cadre de vie des citoyens.

Pour sa 5ème édition thématique, lille3000 frappe fort !

Une immense parade d’ouverture prévue le 27 avril 2019 amorcera le début de la saison. Pas loin de 1000 évenements sont programmés jusqu’à la fin de l’année à Lille et dans de nombreuses communes partenaires. Ils mettront en avant la capacité de la Métropole Européenne de Lille et sa région à innover pour que les artistes, les acteurs économiques et les citoyens avancent ensemble vers de nouveaux horizons.

Dans le cadre de notre seconde participation au WAT salon des blogueurs de voyage « We are travel » nous avons la chance de découvrir les coulisses d’Eldorado et même quelques oeuvres en avant première !
Pour en savoir plus sur le WAT qui nous a élu «blog espoir» l’an dernier, c’est par ici.

L’art et la culture n’ont pas de frontières.
lille3000 est déterminée à te le prouver !

Avec la participation d’artistes internationnaux, de nombreux bénévoles et de la métropole lilloise, tu seras amené à t’interroger sur la thématique de l’Eldorado. A travers des spectacles, des oeuvres street-art, plus de 50 expositions et des initiatives collectives, ce fantasme légendaire d’un idéal d’épanouissement et de richesses est décrypté sous toute ses coutures.

Alors Gringo ! En route pour l’Eldorado ?


CASA LOCA à La Maison Folie Moulins

On commence la visite par cette ancienne brasserie aujourdhui transformée en espace de partage et d’échange pour rencontrer les Tlacolulokos. 

(Téquila offerte si t’arrives à prononcer leur nom 5 fois de suite) 😉

Ces deux artistes directement venus du Mexique ont réalisé de superbes fresques dans les rues de Lille et exposent à la Maison Folie.

Ils sont en pleine réalisation lors de notre visite et étonnamment, ils n’utilisent pas de peinture en bombe. C’est au pinceau qu’ils transmettent leurs point de vue sur la thématique. Ils emploient un savant mélange de couleurs, de pochoirs et de symboles géométriques. Le résultat est bluffant !

L’exposition réunit de nombreux artistes autour de la promotion de la richesse des cultures autochtones.


ELDORAMA au TRIPOSTAL.

Cet espace de 6000m2 regroupe une cinquantaine d’artistes contemporains internationaux. L’exposition est un cheminement en trois parties : La représentation de mondes rêvés. Des mises en scène autour de la ruée vers l’or ou d’autres richesses plus spirituelles. Puis un questionnement sur nos futurs eldorados et ce à l’échelle internationale.

L’installation est en cours lors de notre visite, mais nous avons la chance de pouvoir observer des oeuvres encore inédites !


La Déesse verte à la GARE SAINT SAUVEUR.

Cette exposition à pour but de faire le parallèle entre les formes artistiques et la nature. Les artistes créent une immense serre aux paysages multiples et plus ou moins fantastiques.

Figure du programme de réhabilitation de la ville, la gare Saint Sauveur est devenue un complexe qui regroupe des salles d’exposition, un bistrot populaire, une ferme urbaine et prochainement un parc où se trouvent déjà quelques aménagements comme des barbecues collectifs.

Toujours dans une dynamique de rassemblement et de collectif, cet espace est une grande réussite puisqu’il regroupe les lillois autour de nombreuses activités.

L’exemple le plus représentatif étant la ferme urbaine qui met des pots à disposition des participants pour cultiver leurs propres végétaux. Chaque année, les graines cultivées ont un lien avec la thématique culturelle. Prochainement, tu verras donc entre autres, des piments, du maïs, et des choux pointer le bout de leur nez !


JUNGLE ET SENTIMENTMAISON FOLIE LE COLYSÉE, à Lambersart

Bienvenue dans un espace participatif et foisonnant de créativité !
L’artiste Julien Salaud te pousse à t’interroger sur les liens entre l’homme et la nature. Après une immersion de plusieurs mois au Mexique, il transmet sa vision de l’eldorado à travers des céramiques qui reproduisent des études néo-aztèques et utilise des techniques issues des indiens Huichol.
Cette exposition est aussi une véritable aventure humaine qui rassemble de nombreux bénévoles. Un « collage de laine » cumule à lui seul plus de 3000 heures de travail !