6 juin 2019 @staarts 0Comment

Si tu veux apprendre à surfer ou que tu as besoin de perfectionner ton style cet été, tu es au bon endroit !

On fait une pause de quelques jours lors du veryfrenchtrip pour apprendre à surfer avec So Nice surf school en Gironde.

James et Solen nous invitent en surfcamp au Porge, à côté de Lacanau et à deux pas de l’océan Atlantique. Nous sommes un petit groupe de blogueurs, tous complètement novices mais bien déterminés à affronter les vagues.

C’est donc avec Marjorie et Nicolas de Tipiment et Margot et Julien de Hello Travelers qu’on passe la semaine en camp pour s’essayer au surf.   

Au fil de nos voyages on croise souvent des surfeurs sur les plages. Franchement, qui n’a jamais rêvé de faire comme eux ? 

A vrai dire, nous avons plus l’habitude d’être sous l’eau. La plongée et le snorkeling, on adore ! La bronzette sur la plage aussi. Quand l’occasion d’essayer une activité qui se pratique sur l’eau s’est présentée, nous avons tout de suite accepté.

Surfcamp, surf quoi ???

C’est 5 jours qui comprennent 5 à 10 séances de surf, le matériel dont tu as besoin et l’hébergement en camping.

Ouvert à tous, ados ou adultes, seul ou en groupe, tu trouveras forcément une formule qui te convient.

En mode relax ou intensif, James planifie les horaires de cours à l’avance en fonction des marées et des conditions météo. Quand on est pas dans l’eau, nous disposons de tout le confort nécéssaire au camping de La Grigne*** où nous sommes hébergés en tentes.

L’école de surf 

Le spot est à 15 minutes à pied depuis le camping. La traversée se fait par la fôret de pins du Greissier pour arriver derrière la dune où James stocke son équipement. Notre initiation commence avec la découverte du matériel et notre première épreuve est d’enfiler la combinaison! Disons que c’est un peu comme vouloir mettre du 38 alors que tu chausses du 42 ;-) Il faut qu’elle soit très ajustée, comme une seconde peau (tu comprendras pourquoi plus tard). Une fois tous équipés et motivés à bloc, on franchit la dune pour accéder à la plage. 

Comme il n’y a pas de grand sportif dans le groupe, on à tous un peu de mal à prendre la planche en main et surtout à gravir la dune de sable ! Mais cette petite ascension vaut bien la peine puisque la plage gigantesque qui nous attend derrière est somptueuse et quasiment vide ! 

« Mets un max de wax sur ta board et attache ton leash. Le vent est side-off et il y a pas mal de swell, on passe direct en canard et on essaye de mettre un roller à midi ! »

Si c’est du chinois pour toi c’est normal ! Il y a tout un vocabulaire avec lequel il faut se familiariser. Heureusement on apprend que les bases ! Leçon n°1 : La planche c’est ta board. 😉

On se jette à l’eau ?

On commence par un rapide briefing et un point sur les risques liés aux courants. Mais ici, c’est en surfant qu’on apprend ! Alors on file dans l’eau pour connaître nos premières sensations. L’eau est froide !!! On est au mois de mai et ça pique un peu ! C’est à ce moment précis que la combinaison que tu trouvais un peu trop serrée devient ta meilleure amie. 😂 Rassure-toi ! Ton corps s’adapte rapidement et après une première vague en pleine gu… figure, t’es au taquet.

Notre zone d’évolution est balisée avec des drapeaux pour qu’on fasse nos premiers pas en toute sécurité. James nous explique comment trouver notre équilibre allongé et comment avancer à la rame avec nos bras. 

Le but de la première séance c’est de s’habituer à l’environnement et prendre ses marques.

La bonne surprise c’est que très rapidement tout le groupe est à l’aise assis ou allongé sur sa board. Tour à tour on prend nos premières vagues en restant allongé ou à genoux. Certains réussissent même à se lever sur quelques mètres dès le premier jour.

Ne rêve pas ! Il faut quand même un peu de temps pour réussir à tenir debout. Chacun à notre rythme, on enchaîne les chutes et on se rend très vite compte que c’est un sport assez physique. Il faut réussir à passer derrière les premières vagues, contrer le courant et ne pas s’épuiser en ramant. Les efforts à fournir pour arriver à te placer au bon moment et au bon endroit pour prendre une vague sont importants. Et bien souvent on gaspille cette énergie avec une chute en deux secondes. 😂

Vous prendrez bien une petite mousse ?

La spécialité locale, c’est la déferlante et elle t’éclate ! 

D’une séance à l’autre, on prend nos repères dans les petits rouleaux et c’est largement suffisant pour commencer à nous lever sur la planche. 

James se révèle très pédagogue et adapte ses cours aux conditions et bien sûr à ton niveau. Il décèle rapidement les point forts et les points faibles de chacun pour nous aider à corriger nos postures.

« Comme dans beaucoup de domaines, il faut persévérer ! »

Dès la troisième séance tu commences à voir des progrès. Tout le groupe prend ses petites habitudes au fil des jours. Mettre la combinaison devient une formalité et franchir la dune est toujours aussi compliqué.😂 Après l’échauffement on se jette de plus en plus facilement à l’eau avec l’envie de mettre en application ce qu’on a appris la veille. Chacun sait ce qu’il doit ajuster pour enfin rider comme un pro !

On en redemande ! 

Les deux derniers cours c’est le kiff ! Tu arrives à appréhender les vagues, tu sais à peu près où et comment te placer. Une belle dynamique s’est installée dans le groupe et on prend plaisir à voir les copains progresser. Tu prends confiance et réussis de plus en plus à te lever et glisser sur les vagues.

Puisqu’on gère comme des pros dans l’eau, on en profite pour travailler notre style sur la plage. Si une série américaine recherche des figurants nous sommes prêts ! #modestie


Le camp

La base du concept du surf camp, c’est qu’en dehors des heures de cours tu es hébergé en camping. Et là encore le spot de So Nice est au top ! Il est placé dans une belle fôret de pins, au milieu du camping de La Grigne***

Les tentes sont grandes et récentes. Il y a une tente centrale qui contient tout ce qu’il faut pour faire à manger. Les courses et les tâches quotidiennes sont communes. Comme l’ambiance est très bonne, on se réunit souvent les soirs autour d’un verre. (C’est peut être pour ça que la dune nous paraît si hard le lendemain)

Si tu as besoin de récupérer, tu peux te poser dans un hamac à l’ombre des pins. Si au contraire tu ne t’es pas assez dépensé dans l’eau, il y a un tas de jeux et activités à disposition. C’est parfait pour les ados et les grands enfants!