12 juillet 2019 @staarts 3Comment

Nous venons de traverser le département de la Lozère durant une semaine de road trip en van. Située au nord de l’Occitanie au milieu de la France, cette région nous procure un total dépaysement dès les premiers kilomètres. En arrivant par la route qui traverse les Gorges de la Jonte, on comprend immédiatement pourquoi tu trouves ici une grande zone classée par l’UNESCO et des villages inscrits aux «plus beaux villages de France».

Premier conseil : Si tu pars pour un roadtrip en Lozère, prévois un stop photo tous les 100m ! Tout est beau, chaque virage est une surprise: des lacs, un passage dans la falaise, un panorama sur le Tarn…Il y a beaucoup de points communs avec les paysages qu’on a adoré sur l’île de La Réunion ou encore aux Etats-unis.
Au cas ou tu ne l’aurais pas encore compris, la Lozère c’est pour nous un gros coup de coeur et pas uniquement pour le fromage et les paysages 🙂

Voici l’itinéraire dans les grandes lignes: Le roadtrip débute dans le secteur des Grands Causses (vaste plateau calcaire) au fil des Gorges du Tarn et de la Jonte. Puis direction l’Aubrac pour emprunter la route des lacs. Ensuite nous passons par la vallée du Lot avec un petit crochet pour admirer le lac de Charpal. Pour finir, nous faisons le plein de sensations dans le parc national des Cévennes au lac de Villefort.


Allez ! Embarque avec nous sur les routes Lozériennes pour découvrir les richesses du département le moins peuplé de France.

A visionner en HD ;-)

C’est bon? Tu nous suis? Il faut te faire à l’idée, ici les routes c’est plutôt une succession de virages en montée et en descente. Dans cet article, on te donne des conseils, des idées d’activités, et des spots immanquables…Tout pour réussir ton séjour en Lozère et en profiter à fond.


LES GORGES DE LA JONTE

Depuis Le Rozier (à l’extrême sud-ouest du département) en direction de Meyrueis, la route longe la rivière et offre des points de vue splendides ! Au fil des kilomètres, on rencontre d’immenses oiseaux qui survolent les falaises. Des faucons? Des aigles? Des goëlands?? Pour que les choses soient claires, on s’arrête à La Maison des ….. Vautours !

LA MAISON DES VAUTOURS

Issu d’un programme de ré-introduction de l’espèce, cet observatoire permet d’en savoir plus sur ce géant des airs. Comprendre pourquoi il a disparu et comment il fut ré-introduit dans les années 70. La visite d’1h30 commence par un couloir qui permet de «piétiner les préjugés». Souvent considérés comme nuisibles ou associés à la mort, les 4 espèces de vautours jouent en fait un rôle de «nettoyeurs» puisqu’ils se nourrissent uniquement de carcasses.

Après un passage très instructif sur les raisons de sa disparition, son organisme et ses techniques de vol, place à l’observation. Premièrement depuis une salle vidéo qui transmet en direct les images de caméras postées au plus près des nids. Puis à la longue vue depuis le belvédère où nous assistons à l’envol d’une dizaine de spécimens avec leur 2,50 m d’envergure. La maison des vautours, ça vaut le détour !

La Maison des Vautours – Sur la D996 en direction de Meyrueis


LA BALADE DES ARCS DE SAINT PIERRE

On te parlait plus haut des routes difficiles de la région et bien ça commence maintenant ! Pour se rendre à Viale au départ de la randonnée, il faut monter sur le Causse Méjean. La pente est raide et les virages sont en épingle ! Pour les gros véhicules (comme nous) il est préférable de passer par La Parade (depuis les gorges de la Jonte). Cette petite randonnée en boucle parcourt des chemins empruntés à l’époque Gallo-romaine pour se rendre sur les vestiges d’un village de résiniers (récolteurs de résine). 

Le sentier nous mène aux arcs de calcaire et deux petites grottes dont l’une fut l’objet de la découverte de squelettes humains. Les 3,7km de balade sont enclavés dans la fôret et t’assurent un beau moment de communion avec la nature.

Départ de La Viale – 48150 Saint-Pierre-des-Tripiers


LE CAUSSE MÉJEAN

La Lozère est le département le moins peuplé de France et c’est carrément un atout charme. Il y a très peu de constructions et le classement UNESCO fait que le patrimoine architectural est préservé. Les voitures sont très rares, en particulier sur le Causse Méjean qui compte moins de deux habitants au km2 ! 

La différence de paysages entre les gorges et le plateau est stupéfiante! On à la chance d’être au mois de juin et les genêts sont fleuris! Toutes ces petites fleurs jaunes embellissent le Causse. Pas de supermarchés, d’usines ou de grosses constructions. La plupart des maisons sont en losse calcaire et on dirait que rien n’a changé depuis 500 ans! 

DES BREBIS ET DES HOMMES (PASS MÉJEAN)

Attention ! Direction Hyelzas le lieu-dit le plus peuplé du Causse avec ses… 68 habitants. Dès les premières rencontres, tu ressens que les locaux apprécient les échanges. Ils aiment la nature et travaillent avec. Il y a peu de gens mais l’esprit d’entraide et de communauté est omniprésent.

C’est ici que nous rencontrons Anaïs, une jeune agricultrice passionnée et dynamique. Elle propose des visites guidées de son exploitation mais aussi de la Ferme Caussenarde d’Autrefois et de la fromagerie le Fédou. Cela permet de voir les conditions de travail des éleveurs jusqu’en 1950 et d’en apprendre plus sur les contraintes actuelles. Comme Cindy, tu peux aussi prendre un bain de foule avec les brebis! Les trois visites peuvent se faire séparément. La dégustation de fromages issus des producteurs locaux est un délice. Tout comme les glaces au lait de brebis. Une nouveauté à essayer !